D’un concours régional à une compétition internationale : Jenica Branscombe explique en quoi les concours de Skills/Compétences Canada ont façonné sa carrière

Skills/Compétences Canada a rencontré Jenica Branscombe, concurrente en esthétique d’Équipe Canada WorldSkills 2011, au sujet de son parcours professionnel.

Le parcours de Jenica Branscombe dans un métier spécialisé a commencé à l’école secondaire, le jour où un de ses enseignants lui a demandé si elle souhaitait participer à des Olympiades de la formation professionnelle. Jessica fut surprise de cette question, car elle se considérait comme l’une des pires élèves de la classe. Après une courte réflexion, elle a accepté de participer au concours Esthétique d’une compétition régionale. Cette première participation l’a amenée à concourir dans une compétition provinciale, puis aux Olympiades canadiennes des métiers et des technologies de Skills/Compétences Canada. Après avoir gagné sa place au sein d’Équipe Canada WorldSkills 2011, Jenica a concouru à l’échelon international, au Mondial des métiers 2011, à Londres.

Lorsqu’elle repense à son parcours aux côtés de Skills/Compétences Canada, Jenica reconnaît qu’elle doit sa réussite à Isabelle Collin, une concurrente en esthétique d’Équipe Canada WorldSkills 2009. Isabelle avait présenté un exposé sur sa participation au Mondial des métiers 2009 à Calgary à l’école de Jenica. Bien que Jenica n’ait été particulièrement attirée par l’idée de concourir, l’exposé d’isabelle l’avait intéressée au point de décider de participer à une compétition de Skills/Compétences Canada. À partir de ce moment-là, Isabelle l’a prise sous son aile et l’a aidée à exploiter son plein potentiel. Jenica reconnaît qu’elle ne serait pas allée aussi loin sans le soutien d’Isabelle. Grâce à sa formation et à son travail acharné, elle a décroché la médaille d’argent au concours Esthétique du Mondial des métiers 2011, à Londres.

Sa participation aux concours de Skills/Compétences Canada et de WorldSkills a permis à Jenica de développer sa passion, de se fixer des objectifs personnels et de diriger plusieurs activités liées à sa profession, par exemple, représenter le Canada au Forum jeunesse WorldSkills à Jeju, en Corée du Sud. Elle a aussi relaté ses expériences formidables à des activités de Skills/Compétences Canada, et a récemment agi comme juge dans le concours provincial d’esthétique. Dans l’ensemble, l’expérience dont elle est la plus fière est celle d’avoir représenté les Amériques au sein de la Fiducie des champions WorldSkills (WS Champions Trust). Créé par WorldSkills, ce programme vise à encourager les médaillés à demeurer engagés auprès de WorldSkills après le Mondial des métiers. Selon Jenica, être membre de la Fiducie des champions WorldSkills donne l’impression de participer à une initiative qui va bien au-delà de sa propre personne, tout en continuant de prendre part aux programmes de WorldSkills et aux activités d’anciens concurrents.

Jenica est toujours guidée par sa passion : elle travaille en tant que technicienne en pose d’ongles et de cils, et distribue des produits d’entretien pour les ongles. Fière de sa carrière et de ses nombreuses réalisations professionnelles, elle considère toutefois que d’« être la mère de ses deux petits polissons adorés » constitue sa plus grande tâche. Elle conseille aux jeunes de cerner les activités susceptibles de les rendre heureux et de les passionner avant de choisir une profession. Elle a constaté que la formation professionnelle fait moins l’objet de préjugés défavorables qu’auparavant, mais que, malgré ces progrès, il reste encore du travail à accomplir. Jenica encourage les jeunes à étudier toutes les possibilités avant de choisir une profession et, surtout, à suivre leur propre passion. « Lorsque vous aimez ce que vous faites, ce n’est plus un travail. »